UN SECRET DEVASTATEUR

UN SECRET DEVASTATEUR | AfroRaise

 

Extrait de À LA CONQUÊTE DU MONDE tome 3 (coming soon).

 

J'arrivai à la villa qu'avait louée Franck à  Geneviève. C'était une petite maison de deux étages  à l'architecture britannique qui se trouvait au bord de la lagune en pleine ville. Je stationnai devant le portail  puis sortis du véhicule. Je remarquai que c'était ouvert alors j'entrai. Pendant tout mon parcours jusqu'au salon, je ne sentis pas âme qui vive. Je m'interrogeai sur l'endroit où elle pourrait bien être puis je me rappelai que Franck m'avait dit qu'elle lui cuisinerait un de ses mets préférés (de l'igname et du jus de tomate aux œufs) qu'il prendra soin de déguster à son retour. Alors, je me rendis dans la cuisine.  Elle y était, les écouteurs dans les oreilles et savourait de la bonne musique. Elle ne s'était donc pas rendue compte de ma présence.  Je restai silencieux pendant quelques minutes tout en la regardant cuisiner. Elle coupait les tomates fraiches et les mettait dans le mixeur qu'elle avait commencé à broyer puis soudainement à ma grande surprise, elle descendit la petite culotte qu'elle portait et plongea la main dans son slip et sortit une lingette blanche avec de petites tâches rouges; probablement donc du sang de ses menstrues. Elle l'avança devant le mixeur et commença à la presser dans le jus de tomate mais n'obtenant visiblement pas le résultat escompté, elle la jeta  complétement dans le jus puis fit le mélange. Après avoir fini, elle la sortit et déversa le jus dans la casserole. C'est en cet instant qu'elle se rendit compte de ma présence.

 

*Quelques heures plus tôt*

 

C'était un samedi matin. Je revenais  de mon jogging lorsque mon téléphone sonna. C'était Franck; mon meilleur ami. Il vivait en Grande Bretagne. Je decrochai et nous avions commencé à discuter. Il me faisait savoir qu'il était à l'aéroport pour rentrer au pays. La compagnie dans laquelle il travaillait lui avait offert un billet d'avion aller-retour pour visiter sa famille en guise de remerciement de cinq années de loyaux services. C'était donc une très bonne nouvelle. Je ne l'avais pas vu depuis belle lurette et là il m'annonçait qu'il serait de retour dans juste quelques heures. C'était l'occasion pour nous de nous retrouver et de nous remémorer  la belle époque. Il me demanda alors de le retrouver dans à peu près huit heures chez sa fiancée Geneviève où nous avions l'habitude de faire la fête chaque week end lorsqu'il était au pays. Il ne voulait pas non plus qu'on vienne l'accueillir à l'aéroport. Je lui promis d'être ponctuel; peut-être que je serai déjà chez lui à l'attendre. Cela faisait aussi longtemps que j'avais vu Geneviève.

 

Je filai alors chez moi, pris une bonne douche et m'endormis. Après quelques heures de sommeil, je me réveillai en pleine forme pour revoir mon pote de toujours. Je sortis de mon armoire une nouvelle chemise, un tissu pantalon et un mocassin que je mis pour l'occasion; direction chez Geneviève. Nous devrions chaleureusement accueillir Franck.…

 

                *******

 

  - Qu'est-ce que tu es en train de faire Geneviève ? Criai-je lorsque nos regards se croisèrent. Pourquoi presses-tu le sang de tes menstrues dans....

 

Je ne finis pas de terminer ma phrase qu'elle se mit à genoux très affolée.

 

  - Écoute Patrick. Ce n'est pas ce que tu crois.

 

  - Et c'est quoi alors?

 

  - Je t'en supplie Patrick. C'est juste un filtre d'amour pour que Franck m'aime encore plus. Tu sais très bien qu'il vit à des dizaines de milliers de kilomètres de moi. J'ai juste la chance de le voir une ou deux fois dans l'année. Et s'il finit par ne plus m'aimer ? Je t'assure que ça ne lui fera aucun mal; plutôt du bien à nous deux. Tu as été témoin du début de notre relation; de comment j'ai souffert pour l'aider à réussir. Je ne veux pas le perdre. S'il te plaît, Promets-moi que tu ne lui diras rien.

 

  - Geneviève ! Je n'ose pas croire que tu puisses faire un truc aussi malsain! Est-ce une raison de faire ça? Et les conséquences? Tu y as pensé ? Je ne pourrais jamais garder ce secret en regardant Franck dans les yeux.

 

  - Je peux te jurer sur ma vie que ça n'a aucun effet négatif. Le charlatan m'a bien rassuré. Pense à notre couple Patrick. J'aime profondément Franck. Il me quittera si tu lui annonces une nouvelle pareille. Je ne peux pas vivre sans lui.

 

  - Alors jette tout ça et cuisine-lui autre chose si tu tiens vraiment à lui.

 

  - Je..je ne peux pas.

 

Nous ne finîmes pas de discuter lorsque j'entendis la voix de Franck dehors qui appelait Geneviève.  Il était déjà dans la cour avec ses valises. Elle me supplia de nouveau de ne rien lui dire puis nous sortîmes le rejoindre.  Après les embrassades, nous portâmes ses valises jusqu'au salon. La première remarque qu'il fit, fut par rapport à la bonne odeur qui se dégageait de la cuisine. Sur ce, il demanda à Geneviève de nous servir avant qu'il ne prenne sa douche. Ce qui fut fait. 

 

Je refusai de partager le met avec Franck. Geneviève en fit de même. Elle prétendit avoir déjà mangé; ce qu'il trouva très étrange. Personnellement je me contentai de lui dire que je n'avais pas faim mais pour lui faire plaisir, je pris quelques morceaux d'igname sans le jus de tomate que je mâchai lentement puis je bus un peu de vin pour le faire passer. Lui par contre avala tout dans quelques minutes  comme s'il n'avait jamais mangé de sa vie. Je restai quelques heures avec lui et tout le long, Geneviève ne nous lâcha pas une seule seconde. Je me résolus à les laisser profiter de leurs retrouvailles.

 

Depuis ce jour, je ne rendis plus visite à Franck. Lorsque je l'appelais et cherchais à le rencontrer, Il était toujours occupé et quant à Geneviève, elle ne répondait plus à mes appels alors, je me recroquevillai dans mon coin. J'avais nuit et jour cette voix en moi qui n'arrêtait pas de m'accuser. J'en faisais même des cauchemars.

 

Deux mois plus tard, Franck m'annonça par message qu'il repartait. Je lui souhaitai un bon voyage. Mais dans les mois qui suivirent, j'appris qu' il était de nouveau de retour et  cette fois-ci pour revenir s'installer au pays. Il avait perdu son travail, sa maison et tout son business une fois qu'il était reparti. Du coup, il s'était installé chez Geneviève. Je lui téléphonai sur son numéro habituel mais il était inaccessible alors je décidai de lui rendre visite. Une fois sur place, l'on m'annonça qu'ils s'étaient violemment disputés et que Geneviève l'avait quitté. Quant à lui, aucune nouvelle.

 

Deux mois plus tard...

 

C'était aux alentours de midi. Le soleil était au zénith. Une chaleur d'enfer s'abattait sur le grand marché. J'étais avec ma femme devant le magasin dans laquelle nous venions d'effectuer les achats avec l'espoir de trouver un pousseur pour nous aider avec nos sacs jusqu'à notre voiture. Quelques mètres plus loin, on en trouva et  surprise, c'était Franck. Il était habillé en haillons. Ses cheveux tout sales lui donnaient l'allure d'un fou. Je ne me retenus pas de verser les larmes lorsque mes regards se posèrent sur lui.

 

  - Frank?

 

 

Par Koffi Olivier HONSOU

Share this