LA FEMME DE MA VIE (Ep 1)

LA FEMME DE MA VIE (Ep 1) | AfroRaise

 

Peut-être que certains d'entre vous pourraient me connaître.

Je me nomme Jeff , le premier mannequin; étudiant de parcours master professionnel de la littérature allemande.

J'ai dû changer de quartier pour être un peu proche de l'Université.

 

Un soir je venais de terminer les cours et rentrais chez moi.

 Arrivé au niveau de la radio pyramide FM, le feu rouge s'est allumé, je voulais traverser quand du coup mes yeux croisérent ceux d'une jolie demoiselle bien potelée avec une hanche bien débordée sur une moto.

Elle me fixe, je la fixe aussi; elle sait que je la kiff ; je suis fière de moi comme si J'allumais une femme olympique.

Perdu dans mes pensées, je ne sais pas si je devais traverser ou pas.

Du coup je prends le dessus puis voulais traverser quand le Vert s'est allumé.

Les chauffeurs d'aujourd'hui ne sont plus tolérant comme ceux des temps antiques; il y en a même certains qui sont déjà près de moi avec leurs cris alarmants (piiiiiiiiii) ;

 il y a un même qui voulait me renverser,  je trouve un moyen et  je me suis retiré pour ne pas foutre ma vie en l'air.

Un zman arrivait à mon niveau hors de la chaussée me grondait déjà.

♦ Toi tu veux mourir ce soir non? Reste la bas en admirant les fesses  des filles..

Effectivement il avait raison, car évidemment j'étais en train d'admirer la meuf. Sinon il allait me sentir.

Je ne tolére pas les embêtements de ce genre mais là je suis en erreur lm et le mieux serait de se taire.

 Donc je ne lui prêtait même pas attention.

C'est comment je ferais pour traverser cette route pleine d'automobiles qui m'importunait.

 Le rouge s'allume de nouveau et d'un mouvement à autre, je traverse bonnement avec mes pas de mannequin.

De l'autre côté de la route je pourrais apercevoir la fille qui a failli me se faire tuer, elle attendait.

 J'avais comme l'impression qu'elle portait ses regards sur moi dans les rétroviseurs de ça moto.

Je voulais la dépassé quand elle se tourna vers moi.

♦ Salut... je suis désolé pour ce qui vient de se passer, j'ai failli te faire hoter la vie.

♦ Ne t'inquiètes pas tu n'as rien fait.... c'est de ma faute....

♦ Non c'est plutôt la mienne.

♦ Ok c'est pas grave. Lui répondis-je en me tenant écarter d'elle.

Aufait je n'arrive pas à résister à son regard de près, elle est vraiment trop belle.

Elle n'a non seulement pas d'une beauté qui peut calmer le tonnerre en pleine grondement, mais aussi et  surtout les yeux blancs, les roses lèvres en mouvement qui pourraient faire jouir le premier puceau Venu.

Je ne fais qu'admirer la forme ovale de sa bouche lorsqu'elle me parlait.

 Tout ceci me mettait déjà hors de moi, alors je me suis rendu distinct d'elle, pour ne pas endommagé mes pantalons...

♦ Tu habites le quartier? Me lança elle en démarrant sa moto.

♦ Oui... près des gendarmes là bas.

♦ Je vois là où il y avait des témoins de Jéhovah?

♦ Exactement tu es du quartier aussi?

♦ Oui je suis pas loin de là.

♦ ok c'est bien. Lui lançais-je en lui tendant la main en guise de me séparer d'elle.

Toute étonnée, elle me regarde d'un air écoeuré puis me demande

♦ Qu'est-ce-que tu fais ?

♦ Au fait quelqu'un m'attend à la maison donc je...tu vois non ?

♦ Mais tu crois je me suis arrêté pour rien ?? Bah non c'était pour te connaître, te présenter mes excuses et te déposer

♦ Ah merci beaucoup c'est gentil mais .....

♦ Mais quoi ?

♦ Tu n'as pas porté ton casque .les policiers peuvent nous arrêter. Tu vois je veux pas être source de malheur pour quelqu'un....

♦ Hahaha tu es drôle inh. Humm tu dégotes des alibis juste pour que je ne te remorque pas. Depuis quand les gendarmes arrêtes les motos devant leur office ? Monte on va partir.(rire)

On dit souvent que les belles meufs ne sont pas intelligentes mais celle-ci, elle est hyper rusée .

Elle m'a eu kao; je suis monté sur la moto sans broncher, j'étais tellement surpris.

Arrivé chez moi je descendis et on s'est échangé de numéro puis elle est parti.  En cours de route, on ne fesait que causer; on dirait qu'on se connaissait avant. Elle etait si gentille; j'avais envie de l'aborder mais ce serait trop rude donc je lui ai laissé mettre les voiles.

 J'ouvre le portail de notre maison, je regagne ma chambre,  j'allume mon ouffer  je balance  l'album de  dadju "gentlemen 2.0"  que  j'ai écouté  toute  la soirée.

 La journée m'a été assourdissante mais j'étais du moins fière de moi suite à la rencontre de cette beauté. elle s'appelait Andrea.

Ça fait déjà 4 mois qu'on se connaisse ,on s'écrit presque tous les jours . Je me suis tellement familiarisé avec elle que je me demandais si je pourrais encore l'aborder. Je doutais de moi

Mais je suis du genre un peu agité ce qui fait que chaque soir avant qu'elle me remorque pour me déposer chez moi je la taquinais bien. Elle se laissait aussi aller. Parfois elle ne cède pas du tout. 

Un soir, à la sortie des cours, elle m'écrivit.

SMS WhatsApp

- Jeff tu es où? moi je viens de terminer.

- moi aussi mais dans 30 minuites  stp attends moi

- oh putain je m'ennuie grave. Fais vite

- ok ok j'arrive.

- ok

Il sonne déjà 18 h à vrai dire je ne fesait rien. En fait je ne suis pas du genre à me montrer disponible toutes les fois pour une meuf.  Raison pour laquelle je pourrais être beau libre mais je te dirai chuis occupé.

Mais ici,  Je voulais juste profiter des ténèbres pour la séduire d'avantage....

A mon arrivé, je trouve sa moto garé près d'un reposoir , elle même assise sur le reposoir au niveau de "marché gayibor".

 

Un marché qui se trouve au sein de l'Université permettant au étudiant de satisfaire leurs faims à coût réduit.

Je m'approche d'elle tout doucement par derrière et d'un seul coup je lui cache la vu par mes mains.

♦ Jeff arrêtes je sais que c'est toi..... Je connais l'odeur de ton parfum.(rire)

♦ (Rire) putain pourquoi j'ai mis les parfums même. Affirmais-je en la libérant.

♦ Hahaha

♦ (Rire)Comment ça c'est passé les cours ? Lui lançais-je Tout en lui touchant les joues.

♦ Bien seulement que je suis très fatiguée.

♦ fatiguée ? Pourtant vous aviez vite terminé today n'est-ce-pas ?

♦ Wesh le prof disait qu'il a des empêchements et tout.

♦ Ça n'a fait que t'arranger . Lui réponds je en souriant avec un regard haussé.

♦ Ayademadoua ( rire)

♦ (Rire) omadouayawolaa. Et bien on dit quoi ?

♦ Euh on rentre pourque je me repose....chuis très fatiguée.

♦ Je vois ok allons.

Une nouvelle idée me traverse l'esprit

♦ Et si on passait chez moi et je te fais un petit massage avant que tu ne partes chez toi? Ça te fera du bien inh et comme ça tu serais plus en forme demain matin...

♦ Wesh c'est une bonne idée mais tu as trop tardé à la fac sinon on devrait le faire avec les trente minutes.

♦ Wesh mais nous avons tout  notre temps . Essayais-je de la convaincre tout en déplaçant la moto.

♦ Wesh mais toi même tu sais que maintenant mon père veut connaître koklo bé agnassan (veut tout connaître) non.... Je veux plus de ses questions bidons aujourd'hui( rire)

♦ (Rire) ok il y a pas de problème prochainement. Montes, on vas mettre les bouts...

♦ (Rire)Tu es fou inh, donc tu souhaites que je sois fatiguée prochainement ? Me demande-t-elle en s'appuyant sur mes épaules pour monter sur la moto ..

 

♦ Wesh ça me fera  plaisir même. Comme ça je te montrerai mes qualités de petit masseur cachées😁

 

Elle me donnait de petits coups dans le dos, et moi tout en baissant légèrement la tête, je place les vitesses et on s'ébranle

 

Elle me donne de petits coups dans le dos, et moi tout en baissant légèrement la tête, je place les vitesses et on s'ébranle....

 

 Arrivés chez moi je lui ai remis la moto et après l'avoir donne une bise sur la joue, je l'apostrophe et lui demandais

 

♦ Demain je n'aurai pas cours de même que toi ou bien ?

 

♦  ouais..  au moins je vais me reposer

 

♦ ouais c'est justement la raison pour laquelle j'aimerais qu'on  passe la journée ensemble. (sourire) tout en caressant ses jolies doigts qu'elle posait sur l'accélérateur de sa moto.

 

♦  Euch je ne sais pas encore mais on verra... Au fait je voulais rentrer à la maison et après venir chez toi pour le massage. Ce serait autour de vingt heures

 

♦  Oh non...  mes amis me dérangent de ouff koa tu vois.? Ils me disent que sans moi on ne leur permet pas d'avoir accès à la salle des gymnases donc j'aimerais les accompagner.....

 

♦  (Mine) ils sont plus importants que moi c'est ça ?

 

♦  Non pas du tout. Toi tu es ma reine et eux, bon, ce sont de simples amis. Tu vois je les ai promis cela depuis.

 

♦  Humm ok mais moi chui fâchée laa (mine)

 

♦  Hahaha je savais que tu serais fâchée. Mais toi même tu sais que la langue ne peut jamais s'énerver contre la dent. Tôt ou tard ils se toucheront (rire)

 

♦ ( Mort de rire) dis moi, c'est où tu trouves ces proverbes de dingue là même ?

 

♦  suis né avec, moi

 

♦  (Rire) promets moi que tu vas me les apprendre...

 

♦  oui... on commence demain. Mais tu vas payer inh (sourire)

 

♦  (Rire) c'est moi qui te regarde.. on se voit demain répondit-elle en démarrant la moto.

 

♦  Wesh à demain .tu passes une excellente nuit...

 

♦  Merci à toi de même.

 

♦  Ok .

 

Et elle se met en mouvement.

 

Moi je suis resté quelques minutes en la voyant s'éclipser dans l'otan .

 

j'ouvre enfin mon portail ,je rentre chez moi, j'allume mon ouffer qui me donne tant de joie avec les albums des artistes français.

 

Je rentre ensuite sous la douche puis comme j'ai pas envie de préparer je sors pour aller manger du com.

 

Je revenais de chez la revendeuse du "com" quand je vois mes amis devant notre portail.

 

 Ce sont des nouveaux potes que je venais de me faire suite à un évènement très terrifiant. Je le dirai plus tard..

 

Josh: Euch tchalé cervo ko?( On dit quoi frère)

 

Moi: eh bro vous étiez là depuis ?

 

Ils: wesh ! Wesh ! Wesh..

 

Moi: ok ok j'arrive... j'arrive , je vais me changer et on y va...

 

Ils: ok ok ok

 

La salle des gymnastiques n'est pas trop loin de chez moi donc à peine une vingtaine de minutes et on y est.

 

Les discussions entre amis d'âge souvent se portent sur le foot ,la musique , les meufs ou les études.

 

 Comme nous faisons partie de cette même génération, les nôtres n'ont pas été aussi différentes.

 

 On a commencé par le foot puis terminé avec les études.

 

                                         *★★★le jour suivant★★★*

 

<<Eh Moi Jeff le premier Mannequin même j'arrive pas à me lever ce matin? Hum siaaa>>

 

Comme ça se voit et se sens, ce matin je me suis réveillé avec des maux partout.

 

 C'est à cause des exercices physiques que  j'avais fais  au gymnase le jour précédent.

 

 J'étais petit de l'âge mais grand de la forme.

 

 Quel âge aurais je en ce temps ? Peut-être ce serait entre 22 et 24ans.

 

Mes bras étaient aussi musclés on dirait les premiers branche d'un baobab.

 

Ce qui fait que dans le quartier les petits enfants m'appellaient "Grodeck".

 

Je me souviens du jour là quand j'avais soulevé une voiture avec mon bras droit.

 

 Etant très terrifiant, les gens de mon quartier eux tous voulaient être amis avec moi.

 

C'était là que j'ai rencontré Josh et les autres potes...

 

 

Je suis dans la chambre quand j'entends quelqu'un toquer  la porte ce beau matin-là .

 

♦ Qui est- ce ?

 

♦ C'est moi . répondit une voix féminine. 

 

J'ai su en même temps que ce serait rolande, la voisine de la maison d'en face.

 

C'est une fille qui a un corps à coupe souffle. Son physique me fait fasier.

 

Elle ressemble beaucoup à ma grande sœur qui était morte lors d'une manifestation politiques...

 

 

C'est une fille  qui adore être toujours avec moi.

 

 

Même si il y a des gens qui ne m'aimait pas  dans ma maison, ça m'en bat les couilles.

 

 

 Elle seule et son amour me suffisent largement.

 

 

 Je venais à peine de me réveiller et je ne portait même pas encore de sous-vêtement .

 

 

 D'habitudes moi j'aime dormir nu.

 

 

♦ Entre ! Lui dis-je en essayant de me couvrir avec le draps.

 

♦ Waaaaaaa !! S'éclate-t-elle avec une parfaite admiration

 

 

♦ mais qu'est-ce-que tu as ? S'exclamais-je en disposant de façon harmonieuse la dernière partie du drap sur mon bassin.

 

 

♦ Il fallait me dire que tu venais de te réveiller et que... Et que tu n'as rien porté...(rire)

 

♦ Ah désolé(large sourire). J'étais allé au gym hier et je me suis trop fatigué. c'est pourquoi  je me suis réveillé à cette heure. C'est quoi? t'a vu quelques choses ?

 

♦ Bah oui. Répondit elle toute anthousiasmée. J'ai tout vu même ta bite bien musclée.

 

♦ Hahaha tu es drôle inh . ça ne m'étonne pas car tu peux le voir. D'ailleurs „edjoumé kpo kpo mougni edjoumé yiyio“. (Regardez un  pays ne veut pas dire qu'on l'a visité)(rire)

 

♦ oui oui c'est vrai mais une fois que j'ai la possibilité de le voir j'aurai aussi la chance de le visiter ( rire).

 Répondit-elle en se levant pour venir s'installer sur le lit.

 

Mais qu'est ce qu'elle fait ? Me  demandais je . Si c'est pour goûter ma baguette magique , elle se trompe inh. Non mon zob se mérite. Ce n'est pas comme "Gaou" (beignet fabriqué à base d'haricot) partagé à n'importe quelle meuf.

 

 C'est réservé à Andrea pas à elle. D'ailleurs moi j'ai même mal au paf. j'avais trop mis de la masse la dessus hier , pourqu'il soit musclé aussi. 😁

 

 

Tout en me fixant dans les yeux , elle glisse sa main sous mon drap et d'un seul coup elle le tient en même temps.

 

le con (ma bite)aussi se met à s'endurcir.

Ce qui me fait du mal et du bien à la fois.

 

Elle est sur le point d'enlever le reste du draps pour bien profiter de cette érection martinale.

 

Je me suis levé d'un seul coup les pieds tendues on dirait une vieille femme enceinte qui veut accoucher et me mettais à la supplier

 

♦ Roro je sais que je t'ai défié mais là où je suis actuellement j'ai mal au bite .tu vois j'ai... ?

 

♦ Mais comment? M' interrompu elle... Ma bite toujours dans sa main droite..

 

♦ Oui.. hier lors de l'entraînement au gym, une masse était tombé dessus... tu vois.?

 

♦ Anh bon donc ça te fait très mal c'est çà?

 

♦ oui... Répondis-je tout sérieux

 

♦ Alors là il faut que j'aille amener de l'eau chaude pour te le soigner

 

♦ ( Rire) t'inquiètes je gère

Elle décaler sa vers les testicules et me pinça l'un d'entre eux.

 

♦ Aaaaaaaaaaaaarrêt. Roro je te promets que je t'appellerai une fois réétablit.

 

♦ Ok ok . Me lâcha-t-elle en regardant tristement, c'est une fille qui partage tout avec moi la solitude ,la joie ,la tristesse, la peur, le repas, bref tout.

 

♦  Soit pas triste pour mon malaise ça va aller .tu n'as pas cours aujourd'hui?

 

♦ Si mais c'est à 14heure . et toi ?

♦ Ta oublié que c'est mon jour de repos hahaha.

 

♦ Je vois c'est pourquoi tu es allé au gymnase car tu savais que tu n'auras pas cours

 

♦ Wesh .et je suis revenu avec un pénis cassé (rire)

 

♦ Humm ne ris pas laa, il ne faut pas s'amuser avec ça inh .

 

♦ T'inquiètes pas je gère comme GER (large sourire)

 

♦ Ok j'arrive je vais t'apporter quelques choses à manger. Affirma elle en levant du lit.

 

♦ Ok merci je vais me doucher aussi en attendant que tu n'arrive.

Nous nous séparions, moi je pris le saut de douche, versais un peu de l'eau dedans puis rentrais sous la douche.

                                         *★★★★Rolande★★★★*

 

Je n'en crois pas mes yeux . Oh... Que c'est gros et chaud son zizi.

 

 Aujourd'hui je suis fière de moi, j'ai fait un pas excessive dans ma vie.

 Il y a longtemps j'ai rêvé le toucher mais il ne me permettait pas.

Il a souvent l'air sexy dans ses sous-vêtements de fiesta,

 surtout celui de marijuana;

J'ai fantasmé sur lui fatiguer.

Avec son torse arrondi ses tablettes de chocolat le tout englober avec son beau sourire, je ne savais pas qu'il allait avoir aussi un long et gros paf.

 

 Oh my god!!!

 

 Il a chance qu'il a un incidan sinon j'allais le chevaucher là bas, il allait voir.

 Je vais lui préparer du spaghetti avec des omelette vu qu'il a dépensé beaucoup d'énergie hier au gym. 

 

*★★★★Jeff le premier mannequin★★★★* ( Dans la douche entrain de mettre du savon dans l'éponge)

 

Vraiment cette fille me rend dingue le jour au jour.

 Venir jusqu'à toucher ma baguette magique, humm c'est un peu dangereux.

J'ai qu'un seul cœur et je ne peux pas aimer deux filles.

 j'aime déjà Andréa.

Je veux pas qu'elle soit aussi mon sexfreind je la kiff trop pour l'envoyer en l'air...

 Elle est dans la maison d'en face, les amis du quartier m'ont conseillé de fourrer  ma queue de bulldozer dans son gros cul et l'ignorer,

mais ....

A SUIVRE

Ecrit par MANI

 

Share this